Mon compte

Collaborer pour relever le défi du passage à l’échelle des flexibilités de la consommation électrique

Malgré de nombreuses initiatives, l’aptitude du système électrique français à adapter la consommation électrique à une production renouvelable croissante reste largement insuffisante à l’horizon 2030, dans un scénario d’électrification rapide. C’est avec l’ambition de mieux comprendre les défis du passage à l’échelle des capacités de flexibilités que Think Smartgrids a publié ce 9 janvier 2024 un rapport sur le passage des flexibilités à la consommation électrique, fruit d’un travail collaboratif impliquant de nombreux acteurs de la filière électrique, au premier rang desquels ENEDIS et RTE, et soutenu par la Direction générale de l’Énergie et du Climat.

Le sujet des flexibilités électriques, devenu crucial aujourd’hui, nécessite un déploiement industriel à l’échelle nationale et pour réussir les acteurs doivent unir leurs forces. Grâce au vaste panel de compétences portées par ses membres, à la position centrale de l’association en tant qu’organe de collaboration et à sa forte connexion avec les acteurs nationaux et locaux de la transition énergétique (gestionnaires de réseaux, ministères, collectivités locales, syndicats d’énergie, …) et), Think Smartgrids a à cœur d’agir comme acteur facilitateur du passage à l’échelle des leviers de flexibilités, à travers l’accompagnement multiniveaux d’un ou quelques territoires stratèges et moteurs de leur transition énergétique dès 2024, et propose aux acteurs de la filière de s’associer à ses travaux et de mutualiser les contributions.

Les réseaux électriques sont au cœur de la réussite du double défi de la transition énergétique : électrification croissante de nos modes de vie et décarbonation de la production électrique via l’augmentation de la part des énergies renouvelables et intermittentes dans le mix électrique français. Pour relever ce défi tout en s’accommodant des contraintes inhérentes au système électrique (besoin d’équilibrage constant entre production et consommation à la maille nationale et européenne) le développement de leviers de flexibilités permettant une meilleure adaptation des habitudes de consommation et des capacités de production s’avère indispensable.

A travers ce rapport, Think Smartgrids identifie trois leviers de flexibilité matures qui sont à actionner en priorité pour débloquer les capacités des gisements associés :

  • La mise en place de tarifs plus dynamiques, reflétant la situation du système électrique, est le levier principal déployable à court terme pour développer les capacités de flexibilité des bâtiments résidentiels et tertiaires.
  • L’effacement des industriels qui présente encore du potentiel à date, et pourrait en présenter davantage encore dans un contexte de relocalisation et d’électrification de l’industrie
  • L’effacement diffus dans le secteur tertiaire (immeubles de bureaux, centres commerciaux, bâtiments publiques, entrepôts…), constitue un potentiel de gisement conséquent et encore peu capté historiquement en raison d’un retour sur investissement insuffisant au regard des technologies nécessaires.

La généralisation à plus grande échelle de ces leviers se heurte cependant à certains défis organisationnels, économiques, règlementaires et techniques, qui, pour être relevés, nécessitent une coordination minutieuse et accrue entre les différents maillons du système électrique : gestionnaires de réseaux, startups et PME de l’IT et de l’électrotechnique, fabricants de matériel, entreprises de services numériques, mais aussi centres de recherche, universités et grandes écoles d’ingénieurs, associations, pôles de compétitivité et acteurs institutionnels locaux et nationaux.

La filière se trouve à un tournant : les besoins de flexibilité sont réels et chiffrés, il convient désormais de se mobiliser à tous les niveaux pour permettre un déploiement rapide, standardisé et à grande échelle de ces solutions afin de les faire contribuer plus largement à l’optimisation du système électrique.